QUAND C'EST PAS L'HEURE, C'EST PAS L'HEURE...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

QUAND C'EST PAS L'HEURE, C'EST PAS L'HEURE...

Message par patoche77 le Ven 11 Déc - 11:58

~*~ UN RÉEL MIRACLE DE LA WWII ~*~
( d’après la signature, c’est le navigateur de la forteresse qui adresse la lettre à son épouse, et comme tout le courrier passait par la censure, il s’adresse au censeur au début)
« S’il existait des lois, règles ou filtrage contre le fait d’envoyer la photo ci-dessous à ma femme, s’il vous plait refermez le pli et retournez le moi – c’est une prise de photo unique et j’aurai de la haine de la perdre. »
Merci. signature


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]" />


B-17 "All American" (414t
Pilot- Ken Bragg Jr.
Co-pilot- G. Boyd Jr.
Navigator- Harry C. Nuessle
h Squadron, 97BG) Crew Bombardier- Ralph Burbridge
Engineer- Joe C. James
Radio Operator- Paul A. Galloway
Ball Turret Gunner- Elton Conda
Waist Gunner- Michael Zuk
Tail Gunner- Sam T. Sarpolus
Ground Crew Chief- Hank Hyland
In 1943 a mid-air collision on February 1, 1943,
Between a B-17 and a German fighter over the
Tunis dock area, Became the subject of one of
the most famous photographs of WW II. An
enemy fighter attacking a 97th Bomb Group
formation went out of control,

              En 1943 (le 1er fevrier) une collision en vol  entre un B17 et un Chasseur allemand au dessus du port de Tunis est devenue l’objet de l’une des plus célèbres photographies de la WWII. Un chasseur ennemi attaquant une formation de 97th Bomb Group perdit le contrôle,

Probably with a wounded pilot, then continued its
crashing descent Into the rear of the fuselage of a
Flying Fortress named "All American", Piloted by
Lt. Kendrick R. Bragg, of the 414th Bomb Squadron.

Probablement avec un pilote blessé, au cours de sa descente mortelle contre la partie arrière du fuselage de la forteresse volante nommée « All American » , pilotée par le Ltt Kendrick R. Bragg du 414th Bomb Squadron.


When it struck, the fighter broke apart, but left some pieces in the B-17. The left horizontal stabilizer of the Fortress and left elevator were completely torn away.
Lorsque le chasseur a percuté le B-17, il s’est disloqué et a laissé des morceaux dans l'avion . La partie gauche du plan fixe et l’aileron gauche ont été complètement arrachés.

The two right engines were out and one on the left had a serious oil pump leak.. The vertical fin and the rudder had been damaged,
The fuselage had been cut almost completely through Connected
only at two small parts of the frame,

Les 2 moteurs droits étaient HS et l’un de gauche avait une sérieuse fuite à la pompe à huile. La partie de la dérive fixe et la partie mobile ont été endommagées, le fuselage a été pratiquement entièrement sectionné seulement tenu par deux petites parties de la cellule,

And the radios, electrical and oxygen systems were damaged. There was also a hole in the top that was
over 16-feet long and 4 feet wide at its widest; The split
in the fuselage went all the way to the top gunner's turret.

Les radios et les systèmes électriques et  d'oxygène étaient endommagés. Il y avait aussi un trou sur le dessus de plus de 4,80 m de long et 1,20 m de large sur la partie la plus large ; la rupture du fuselage allait jusqu’à la tourelle du mitrailleur du haut.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]" />


> > >
Although the tail actually bounced and swayed in the wind And twisted when the plane turned and all the control cables were severed, except one single elevator cable still worked, and the aircraft miraculously still flew!
Bien que la queue cabossée se balançait dans le vent relatif, elle se tordait lorsque l’avion tournait et tous les câbles furent sectionnés à l’exception d’un seul pour la profondeur qui fonctionnait encore, et l’avion continuait miraculeusement à voler !

> > >
The tail gunner was trapped because there was no floor connecting the tail to the rest of the plane. The waist and tail gunners used parts of the German fighter and their own parachute harnesses In an attempt to keep the tail from ripping off and the two sides of the fuselage from splitting apart.
Le mitrailleur de queue était pris au piège car il n’y avait plus de plancher reliant la queue du reste de l’avion. Les mitrailleurs du fuselage et de la queue utilisèrent des morceaux du chasseur allemand et leur propre harnais de parachute afin d’éviter que la queue ne se détache et que les deux côtés du fuselage ne se séparent.

> > >
While the crew was trying to keep the bomber from coming apart, The pilot continued on his bomb run and released his bombs over the target.
Pendant que l’équipage essayaient que le bombardier ne se déboîte, le pilote continuait sur sa route et larguait ses bombes sur l’objectif


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]" />

> > >
When the bomb bay doors were opened, The wind turbulence was so great that it blew one of the waist gunners into the broken tail section. It took several minutes and four crew members to pass him ropes from parachutes And haul him back into the forward part of the plane. When they tried to do the same for the tail gunner, The tail began flapping so hard that it began to break off. The weight of the gunner was adding some stability to the tail section, so he went back to his position. The turn back toward England had to be very slow to keep the tail from twisting off. They actually covered almost 700 miles to make the turn home. The bomber was so badly damaged that it was losing altitude and speed and was soon alone in the sky.
Lorsque les trappes de larguage furent ouvertes, les turbulences furent telles qu’un des mitrailleurs du fuselage fut soufflé dans la partie abîmée de la queue. Cela prit plusieurs minutes à quatre membres de l’équipage de lui passer des suspentes de parachute et de le tracter vers l’avant de l’avion. Quand ils essayèrent de faire la même chose pour le mitrailleur de queue, la queue se mit à battre tellement qu’elle commençait à se détacher. Le poids du mitrailleur de queue ajoutait de la stabilité à la section arrière, aussi il retourna à sa place. Le virage retour vers l’Angleterre dût être fait très lentement pour éviter que la queue ne se détache.  Ils parcoururent presque 700 nautiques pour faire le voyage retour. Le bombardier était tellement endommagé qu’il perdait de l’altitude et de la vitesse et se retrouvait bientôt seul dans le ciel.

> > >
For a brief time, two more Me-109 German fighters attacked the All American. Despite the extensive damage, all of the machine gunners Were able to respond to these attacks and soon drove off the fighters. The two waist gunners stood up with their heads sticking out through the hole in the top of the fuselage To aim and fire their machine guns. The tail gunner had to shoot in short bursts because the recoil was actually causing the plane to turn.
Pendant un bref instant deux autres chasseurs allemands Me-109 attaquèrent  le «  All American ». En dépit des dommages progressant, tous les mitrailleurs furent capables de répondre à ces attaques et bientôt éconduisirent les chasseurs. Les deux mitrailleurs de fuselage se tenaient debout avec la tête dehors au travers du trou dans la partie supérieur du fuselage pour braquer et tirer avec les mitrailleuses. Le mitrailleur de queue devait tirer de courtes rafales parce que le recul faisait tourner l’avion.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]" />

> > >
Allied P-51 fighters intercepted the All American as it crossed over the Channel And took one of the
pictures shown. They also radioed to the base describing that the appendage was waving like a
fish tail And that the plane would not make it and
to send out boats to rescue the crew when they bailed out.

> > >
Des chasseurs P 51 alliés interceptèrent le «  All American » comme il traversait la Manche et prirent une des photos montrées. Ils prévinrent la base par radio  en décrivant que l’appendice surfait comme la queue d’un poisson et que l’avion ne pourrait pas se rendre à la base et qu’il fallait envoyer des bateaux pour récupérer l’équipage lorsqu’ ils sauteraient.

> > >
The fighters stayed with the Fortress, taking hand
signals from Lt. Bragg and relaying them to the base.
Lt. Bragg signaled that 5 parachutes and the spare
had been "used" So five of the crew could not bail out. He made the decision that if they could not bail out safely, then he would stay with the plane to land it.

Les chasseurs restèrent  avec la Forteresse, recevant des signaux manuels du le LTT Gragg et les relayant à la base. Le Ltt Bragg signala que 5 parachutes et le spare avaient été utilisés, aussi cinq membres d’équipage ne pourraient pas évacuer. Il prit la décision que s’ils ne pouvaient pas évacuer en toute sécurité, il resterait dans l’avion pour le poser.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]" />

Two and a half hours after being hit, the aircraft made
its final turn To line up with the runway while it was
still over 40 miles away.

Deux heures et demie après avoir été percuté, l’avion fit son dernier virage face à la piste alors qu’il était encore à plus de 40 nautiques.

It descended into an emergency landing and
a normal roll-out on its landing gear.

Il descendit pour un atterrissage d’urgence et fit un une décélération normale sur son train d’atterrissage.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]" />

When the ambulance pulled alongside, it was waved
off because not a single member of the crew had Been injured. No one could believe that the aircraft could still fly in such a condition. The Fortress sat
placidly until the crew all exited through the door
in the fuselage and the tail gunner had climbed
down a ladder, at which time the entire rear
section of the aircraft collapsed.

Lorsque l’ambulance s’approcha à côté, elle fut remerciée car aucun membre de l’équipage ne fut blessé. Il était incroyable que l’avion ait pu continuer à voler dans de telles conditions. La Forteresse  se tient placidement jusqu’à ce que tout l’équipage sortent par la porte d’accès et que le mitrailleur de queue descende d’une échelle , et c’est à cet instant que toute la partie arrière s’effondra.



> > >
This old bird had done its job and brought
the entire crew home uninjured .
. .
Ce vieil oiseau a fait son boulot et a ramené l’ensemble de l’équipage sain et sauf à la maison.
avatar
patoche77

Messages : 302
Date d'inscription : 20/11/2015
Localisation : Courbon, Seine et Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUAND C'EST PAS L'HEURE, C'EST PAS L'HEURE...

Message par ribouldingue64 le Ven 11 Déc - 13:43

Quelle belle histoire, merci Patoche.
avatar
ribouldingue64
Fondateur
Fondateur

Messages : 1645
Date d'inscription : 20/11/2015
Localisation : Pousseaux,Nievre

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUAND C'EST PAS L'HEURE, C'EST PAS L'HEURE...

Message par GLOUPS-GLOUPS le Ven 11 Déc - 20:01

Merci Patoche!!!
Histoire pathétique s'il en est!!!!
Charles
avatar
GLOUPS-GLOUPS

Messages : 84
Date d'inscription : 22/11/2015
Localisation : autour de 58500 CLAMECY

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUAND C'EST PAS L'HEURE, C'EST PAS L'HEURE...

Message par PapyDenis le Ven 11 Déc - 23:36

Une histoire peu connue qui m'a toujours fasciné... et qui tient du miracle... et qui témoigne de la qualité de fabrication et bien sûr aussi des qualités de vol des avions construits à cette époque. Et peut-être aussi de la volonté de réussir des pilotes et des équipages alliés face à l’ennemi. Et il y en aurait encore des histoires à raconter, des pilotes de chasse ramenant des avions gravement endommagés, voire en feu... alors qu'ils auraient pu sauter en parachute et sauver leur peau. Ce sont ces histoires qui ont marqué ma jeunesse de petit Anglais. Et le jour où le fameux Douglas Bader est venu pour la distribution des prix dans mon collège, j'ai cru mourir de bonheur !
De toute façon, merci pour cette histoire et pour cette excellente traduction !
avatar
PapyDenis
Admin
Admin

Messages : 658
Date d'inscription : 20/11/2015
Localisation : Moirans, Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUAND C'EST PAS L'HEURE, C'EST PAS L'HEURE...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum